Cicatrices de bélugas

Exposition itinérante de dessins produits à partir des cicatrices des bélugas du Saint-Laurent. Avec la collaboration du Groupe de recherche et d’éducation sur les mammifères marins (GREMM) à Tadoussac. Dans le cadre du programme de partenariat territorial du Conseil des Arts et lettres du Québec.


18 — 22 juillet 2018, Festival Intime de musique classique, Bergeronnes, Qc.

4 novembre — 1er décembre 2018, Salle L’Aquilon, Sept-Îles, Qc. Programmation : La Virée de la culture ; organisée par le centre d’artistes PANACHE art actuel.

10 décembre 2018 — 10 février 2019, Maison de la culture Roland-Jomphe, Havre-Saint-Pierre, Qc (également dans le cadre de la Virée de la culture avec PANACHE art actuel).


Ce travail a débuté par une résidence à la station du Groupe de recherche et d’éducation sur les mammifères marins (GREMM). Lors de cette résidence, j’ai visionné un grand nombre d’images sur un poste d’ordinateur pour rapidement centrer mon attention sur les grosses cicatrices profondes situées sur les flancs des bélugas et les crêtes dorsales avec leurs nombreuses entailles.

Un total de 150 esquisses ont été griffonnées au crayon dans un carnet. Par la suite, d’autres dessins plus subjectifs ont étés réalisés en atelier.

Les dessins finaux montrent les formes négatives des cicatrices (vides) tandis que les traits superposés évoquent les entailles des crêtes dorsales.

Les cicatrices que portent les cétacés servent à identifier chaque individu de la population. Parmi les noms des bélugas que j’ai le plus dessinés mentionnons : Biscuit, Ondine, Oméga, Daisy, Capone, Géographis, Céline et Pascolio (qui porte plutôt une déformation).

Les titres des œuvres font références aux noms ou codes numériques attribués aux bélugas dans le catalogue du GREMM.

Entrevue Ici Radio-Canada Première
Entrevue Ici Radio-Canada Télé (à la 16e minute)
© Natasha Durand, 2018